Historique des Abondances et statut

Un peu d’Histoire…

1849 : Le maire, Mr Ollive, évoque pour la première fois au sein du Conseil Municipal de Boulogne l’idée de doter la ville d’une Maison destinée à l’accueil des infirmes et des indigents de la Commune, et gérée par le Maire et le Bureau de Bienfaisance.

1853 : Le Conseil Municipal décide de l’achat d’une propriété sise 29 rue St Denis provenant de la succession Malezieux.

1854 : L’hospice est officiellement ouvert, avec l’approbation du Préfet Hausmann et placé sous la surveillance du Bureau de Bienfaisance et du Maire. Cette maison peut héberger 20 personnes âgées des deux sexes. Les résidents sont tenus d’apporter leur lit, leur literie, leur linge et leurs vêtements.
En juillet, en réponse à une demande formulée par le maire, l’Empereur Napoléon III fait don d’une somme de 10 000 francs en billets de banque, prélevée sur sa cassette personnelle, pour l’agrandissement de l’Etablissement.

1862 : Grâce à l’acquisition d’une propriété située au 45 rue Saint Denis (la blanchisserie Denard), réalisée par le Bureau de Bienfaisance, la capacité de l’Etablissement est portée à 70 lits.
Par décret du Président de la République, l’Asile des vieillards est érigé en Hospice Communal administré par une commission distincte de celle du Bureau de Bienfaisance et présidé par le Maire de Boulogne.

1892 : La capacité de l’établissement est portée à 228 lits. Ces nouveaux services furent inaugurés le 17 mars 1987 par Mr Félix Faure, Mr Edouard Jochum, Mr Jacques Clément, Mr A. Barret architecte et Mr Poubelle préfet de la Seine, comme le rappelle l’inscription figurant au fronton de l’entrée principale (vraisemblablement deux ou trois années après la mise en service des bâtiments)

1964 : Un agrément technique est prononcé pour trois tranches de travaux :

• Première tranche : construction du bâtiment F destiné à accueillir 112 résidents valides et construction du service D (services généraux)

• Deuxième tranche : construction du bâtiment B de 140 lits de gériatrie achevée en 1980

• Troisième tranche : construction du bâtiment C de 162 lits achevée en 1986 et restructuration des bâtiments E2-E3 construits en 1931, destinés à recevoir des unités d’hébergement pour personnes désorientées (capacité de 52 lits)

1986 : Par arrêté ministériel, l’établissement est transformé en Centre de Long Séjour.